ÉVÈNEMENTS

17/02/2017

Article de presse DNA Saverne

mmpark-musee-militaire-2e-guerre-mondiale-photo-dna-laurent-rea
PHOTO DNA - LAURENT RÉA

Le musée militaire d'un passionné

Un particulier présente sa collection exceptionnelle sur la Seconde Guerre mondiale.


LA WANTZENAU Patrimoine militaire

Un nouveau musée ouvre le 1er mars 2017

le-musee-a-l-ambition-d-attirer-un-large-public-familial-et-amateur-d-histoire-et-d-engins-militaires-photo-dna-laurent-rea

Le musée a l'ambition d'attirer un large public, familial et amateur d'histoire et d'engins militaires.
PHOTO DNA - LAURENT RÉA


Un musée dédié à l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale ouvrira ses portes le 1er mars, dans la zone artisanale de La Wantzenau.

Projet initié par un collectionneur de chars et d'engins militaires, Eric Kauffmann, cet établissement se déploie sur environ 7 000 m2 et comporte une collection exceptionnelle : 120 véhicules militaires et blindés, plus de 500 mannequins équipés d'uniformes de toutes les nations et de toutes les armes, des armes collectives et individuelles, une vedette militaire de 20 mètres à flot dans un bassin, une reconstitution d'un kiosque de U-boot. Le musée dévoile également une collection unique réunie au fil des ans par Dominique Soulier, collectionneur et fils d'un agent du renseignement britanique: elle retrace à travers des objets variés et insolites, l'histoire méconnue de quelque 120 agents, dont deux femmes, formés aux missions de renseignement, qui ont contribué au succès du débarquement en Normandie. Le MM park comporte une zone de loisirs pour les enfants et les jeunes, avec des jeux sur le thème de la Seconde Guerre mondiale : un parcours aventure en intérieur, deux simulateurs de vol pour se glisser dans la peau d'un pilote et un stand de tir pour carabine à plombs.

Ouverture à partir du 1er mars, tous les jours de 9h à 22h. 9€(les attractions font l'objet d'un tarif particulier).

Renseignements sur www.mmpark.fr




eric-kauffmann-a-gauche-fondateur-du-mm-park-et-dominique-soulier-deux-collectionneurs-ferus-d-histoire-photos-dna-laurent-rea
Eric Kauffmann (à gauche), fondateur du MM Park et Dominique Soulier, deux collectionneurs férus d'histoire.

Près de 500 mannequins montrent les uniformes de l'époque, de toutes les armes et de toutes les nations.

LA WANTZENAU Patrimoine militaire

L'armada au grand jour

Après sept ans de préparatifs, le MM park (musée militaire) ouvre ses portes le 1er mars 2017. Mettant en valeur la collection personnelle d'un passionné de chars et d'engins militaires de la Deuxième Guerre mondiale, l'établissement espère attirer un public intergénérationnel.

une-galerie-impressionnante-de-chars-blindes-et-autres-vehicules-de-tous-types-et-de-tous-pays-photos-dna-laurent-rea

Une galerie impressionnante de chars, blindés et autres véhicules de tous types et de tous pays.
PHOTO DNA - LAURENT RÉA


Un kilomètre de cordes, 100 tonnes de gravier, mais surtout des monstres de 45 tonnes à déplacer au moyen d'une grue...
En découvrant l'armada qui a pris ses quartiers dans la zone artisanale de La Wantzenau, difficile de ne pas être ébahi. Surtout lorsqu'on sait que la collection appartient à... un particulier et que celui-ci est à l'origine d'un établissement du troisième type, mi-musée, mi-parc d'attractions sur la Deuxième Guerre mondiale.
Après sept ans d'intenses préparatifs, Eric Kauffmann, président de la société d'informatique ESI implantée à la Wantzenau, concrétise un rêve de longue date : mettre en valeur sa collection de chars et d'engins militaires qui a longtemps sommeillé dans des entrepôts avant d'être exposée au grand jour.
« En Normandie, il y a plusieurs d'établissements et des musées sur la Deuxième Guerre mondiale; certains ont fermé ces derniers temps. En Alsace, à part le centre de déportation du Struthof, nous n'avons pas de lieu d'exposition d'envergure », fait remarquer son ami et partenaire, Dominique Soulier. Depuis des années, ce dernier partage l'aventure un peu folle d'Eric Kauffmann. Féru d'histoire lui aussi, il a ajouté à la vaste collection, une somme considérable d'objets, bien plus modestes par la taille mais riches en histoires et anecdotes sur un réseau d'espions de guerre (lire ci-dessous).

Faire vivre l'histoire autrement

Le MM Park n'est pas le musée d'un conservateur, mais le fruit d'un travail de longue haleine d'un collectionneur passionné, avec ses qualités et ses défauts (peut-être une pléthore de mannequins ?).
L'idée d'Eric Kauffmann, en tout cas, est de faire « (re) vivre l'histoire en s'amusant » à un large public, toutes générations confondues. Se plonger dans divers épisodes de la guerre, regarder, découvrir mais pas seulement, toucher, manipuler les armes -en toute sécurité bien sûr- monter dans une jeep d'époque ou se glisser dans une cloche d'observation sont quelques-une des possibilités offertes lors de la visite.

7 000 m2 de surface d'exposition

Se déployant sur quelque 7 000 m2 l'établissement dévoile une collection exceptionnelle par sa taille et les caractéristiques de certaines pièces monumentales. Y sont exposées des armes, par dizaines, des objets et « souvenirs » locaux (dans une vitrine consacrée à la région et aux communes des alentours), des centaines d'uniformes et de tenues militaires ou d'autres métiers.
En fin de parcours, dans la zone de loisirs, les plus jeunes pourront jouer à la guerre, sauter d'un avion à l'aide d'une tyrolienne ou tirer, couché à la carabine (lire- ci-dessous).
Á la demande, les visiteurs peuvent découvrir, en coulisses, l'atelier de restauration « maison », où des mains expertes ont redonné une vie à ces colosses. Certains moteurs -c'est encore un dada du fondateur de ce musée pas comme les autres- sont exposés dans leur état d'origine. Les amateurs de mécanique apprécieront.

VALÉRIE BAPT

120 véhicules, 500 mannequins et une vedette de 20 mètres à flot

La collection comporte 120 véhicules, blindés, engins et canons. Une bonne partie des véhicules de tous type et originaires de tous pays (États-Unis, Angleterre, France, Allemagne) sont passés par un atelier de restauration, avant d'être exposés. Environ 500 mannequins (uniformes de l'aviation, de la marine, de l'infanterie, de l'artillerie, des parachutistes et tenues de femmes) sont exposés. On peut découvrir une reconstitution à l'identique d'une base de la Kriegsmarine avec une véritable vedette militaire de 20 mètres à flot dans un bassin ainsi qu'un reconstitution d'un kiosque d'un sous-marin allemand.


Le monde du secret

SANS RENSEIGNEMENT, pas d'opération militaire. Le nouveau musée met en valeur une collection qui réunit quelque 400 objets lié au renseignement et à l'espionnage, issus du réseaux Sussex. Ce volet de l'exposition évoque l'histoire méconnue de missions ultra-secrètes qui ont contribué au succès du débarquement en Normandie du 6 juin 1944 et à la libération de la France.
Ce réseau, baptisé Sussex, comptait 120 agents, dont deux femmes. Formés en Angleterre, ils étaient parachutés en civil, derrière les lignes ennemies pour renseigner l'état-major allié sur l'ordre de bataille allemand. Le recrutement, la formation aux techniques de vie clandestine, les risques encourus... Dominique Soulier, collectionneur et lui-même fils d'un agent Sussex a patiemment compilé depuis des années, lettres, souvenirs ou objets -parfois insolites- pour reconstituer l'histoire de ces volontaires, engagés dans des missions périlleuses. Son fonds a trouvé un bel espace de mise en valeur dans ce nouveau musée.

VALÉRIE BAPT

dans-les-coulisses-du-renseignement-et-des-services-secrets-photo-dna-laurent-rea

Dans les coulisses du renseignement et des services secrets.
PHOTO DNA - LAURENT RÉA



PILOTE, TIREUR OU COMBATTANT ?

Dans sa partie « loisirs », le MM Park propose cinq parcours « aventure » (ou combattant), de type accrobranches mais en intérieur, pour les enfants à partir de 4 ans. Le départ de la tyrolienne s'effectue dans... un avion. Un espace tir a été aménagé dans un clocher d'église, où les enfants peuvent tirer à la carabine, à 5, 10 ou 15 mètres. Mais l'attraction « phare » est la possibilité de se glisser dans la peau d'un pilote. Deux simulateurs de vol promettent des senstations fortes, identiques à celles éprouvées sur un grand 8. La cabine, dans laquelle on peut s'asseoir à deux, tourne à 360°. À l'extérieur, via un écran, l'entourage peut voir en direct le « pilote », en pleine action...


Tarifs. Entrée: 9 €; Tarif réduit : 7 € groupe (10 minimum), handicapés, étudiants. Tarif enfant : 5 € (-16 ans). Gratuit jusqu'à 5 ans et anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale.
Un billet donne accès aux collections permanentes du musée (véhicules, uniformes, armes) et à la collection Sussex.
Parcours du combattant (accrobranches) : 6 € (gratuit enfant - 5 ans); simulateur de vol : 7 € les 2 passages ; tir de précision : 3 € les 2 tirs. Formule à 15 € : parcours du combattant (accrobranches), simulateur de vol (2 passages) et tir de précision (2 tirs).


Ouverture à partir du 1er mars. Tous les jours de 9h à 19h. La partie jeux et bar est ouverte tous les jours de 12h à 19h, et de 12h à 22h les vendredis, samedis et dimanches.



MM Park, 4 rue Gutenberg, 67 610 La Wantzenau, tél : 03 88 59 23 62


 Article des DNA